Fier d’être agriculteur !


Philippe Gobert est un éleveur de vaches salers, à Saint Bonnet de Salers, dans le Cantal. Depuis 1993, il détient une petite exploitation de 37 hectares, avec 35 vaches salers allaitantes. Cet amoureux de la nature est passionné par son métier et nous raconte que ses bêtes sont cajolées comme ses propres enfants.

Il est présent au sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand, parce que « la vache salers est mise à l’honneur cette année ». C’est une grande fierté pour lui de pouvoir présenter son exploitation à des milliers de visiteurs. Il voit également un intérêt à sa présence sur ce sommet : « Faire connaitre la génétique de la vache salers, afin de la promouvoir et de vendre plus de produits par la suite ». Le cantalien appuie sur le fait qu’il est dans l’obligation de penser à l’intérêt économique. Plus les années passent, plus il est difficile pour sa petite exploitation de survivre face à l’agriculture industrielle.

Même si l’amour du métier revient systématiquement dans son discours, il déconseille aux jeunes de devenir agriculteur : « C’est devenu presque impossible de s’implanter dans ce secteur sauf par la reprise d’une exploitation déjà existante ».

Il ne voit qu’un seul avantage à sa passion, c’est l’amour qu’il peut avoir pour ses animaux. Il garde la tête haute et montre fièrement que ses vaches sont bien entretenues et qu’elles ne souffrent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *