Le multirécidiviste du vol de journaux jugé.

L’auteur du vol de journaux est condamné par le tribunal correctionnel de Cusset à trois mois de prison et 500€ d’amende. Il a volé un journal et deux magazines de mots-fléchés au kiosque à journaux, rue Wilson.

Armée d’une mauvaise foi à toute épreuve, l’homme à la barre ne cesse de contester les faits : le 23 juillet à Vichy, ce septuagénaire a dissimulé sous son manteau un journal et deux magazines de mots-fléchés avant de partir sans payer.

Mais cette fois-ci, Marie-Christine, gérante du kiosque à journaux situé à côté du carrousel, n’a pas hésité à l’arrêter en le saisissant par le bras. Le vieil homme a tenté de se défaire de l’emprise de la commerçante, en lui administrant plusieurs coups localisés sur l’avant-bras. « Je n’ai pas l’habitude de frapper des femmes. Mais j’ai eu peur qu’elle me déchire mon blouson. », se rebiffe-t-il, avant même son tour de parole.

Mensonge à la cour

Les propos du voleur deviennent incohérents et contradictoires. Il affirme dans un premier temps que les trois articles en sa possession viennent du centre commercial les 4 chemins. Cependant la gérante explique, preuve à l’appui, que tous ces articles sont numériquement enregistrés sur son ordinateur et qu’il lui manquait bien un journal et deux magazines.

Le vichyssois de 73ans change alors sa version, et insinue que ces articles sont tombés de l’étalage avant d’atterrir par hasard dans ses poches. Conscient que ses révélations sont abracadabrantes, il change une dernière fois ses dires en fustigeant « Je ne vole pas, il me semble bien avoir payé ce jour-là ! ».

Il a finalement été condamné à trois mois de prison avec sursis et 500€ d’amende.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *