Le Grand Débat : que deviennent les contributions ?

Ces dernières semaines ont été rythmées par le Grand Débat National. Des millions de contributions ont été récoltées en ligne ou dans les différentes communes. Mais que vont-elles devenir à présent ?

Une récolte à plusieurs niveaux

Dans chaque mairie, des cahiers de doléances étaient disponibles pour permettre aux citoyens de contribuer à ce Grand Débat. Mais à côté de cela les contributions étaient également récoltées durant les différents Grands Débats organisés dans les diverses communes.
Après avoir récolté toutes ces contributions, les cahiers de doléances sont envoyés à la préfecture, qui va devoir copier le cahier pour ensuite l’envoyer à la Bibliothèque Nationale de France (BNF) qui va donc se retrouver avec tous les cahiers de doléances de France.

Le travail de la BNF sera alors d’archiver et de numériser les différentes contributions. Ces contributions numérisées seront ensuite envoyées à l’institut indépendant OpinionWay pour une analyse ‘’exhaustive’’ en « comptabiliser les occurrences de chaque réponse » et à « transformer ces résultats en pourcentage », sans pondération statistique.

Place à un débat gouvernemental

Le Parlement devrait prendre la main sur le Grand débat avec de séances organisées les 2 et 3 avril accompagnées de prises de parole de chaque groupe parlementaire. L’Assemblée Nationale prendra le pas le 9 avril, et le Sénat le lendemain. Avec des débats sans vote, prévus par l’article 50-1 de la Constitution.

Enfin, le Président de la République Emmanuel Macron annoncera les nouvelles mesures du Gouvernement pour répondre aux différentes contributions. Et c’est ainsi que les citoyens jugeront si ce Grand Débat fut un succès ou non.

Sources :

RTL
Europe 1
Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *